Écritures guérisseuses 2

Au fil d’une séance de Biodanza où la créativité fut invitée dans « Le poème, c’est moi ».

« Magnifique, misérable et magique,
Tissée de fils d’étoiles,
Ton corps brille.
Alchimie de la nature.
Belle comme le jour sans fin,
tu te réveilles avec la grâce des fées,
embrumée et réjouie.
Je me sers de ta magie d’être
pour éclairer plusieurs planètes.
Tu en ramènes des vies entières
en mots volatils.
Je t’aime entièrement.
Tu luis. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s